La créatrice derrière mai.love

Je connais Caroline depuis deux ans, et je suis tout de suite tombée sous le charme de ses créations et de sa personnalité. Créative introvertie, elle se fait discrète en nous partageant sous forme de leggings le fruit de son imagination débordante. Son parcours a beaucoup évolué dans la dernière année, c’est pourquoi j’ai eu envie de l’interviewer pour vous, dans le cadre de cet article.

 

  1. Parle-nous de ton parcours d’entrepreneure. Comment une graphiste de profession se lance dans la mode pour enfants, ensuite te diriger vers le legging pour femmes?

    L’entrepreneuriat n’est pas inné chez moi, j’avance dans cette voie au jour le jour. Il est venu un moment où je ne me sentais pas accomplie dans toutes les sphères de ma vie. C’est la naissance de ma fille qui a fait naître cette énergie qui m’a donné le guts de tout lâcher. Je n’avais rien qui m’attendais, j’ai sauté dans le vide.

C’est pour faire face à l’urgence de subvenir à mes besoins qu’est né Mes amis imaginaires.

 

  1. As-tu une source privilégiée d’inspiration pour tes créations?

    J’ai toujours créé, depuis mon plus jeune âge. Je n’ai pas de source d’inspiration, c’est ma passion, mais elle demande temps, entretien, réflexions, essais et erreurs. Ce sont d’ailleurs souvent ces erreurs qui m’amènent exactement là où je veux!

 

  1. Dans tes leggings, lequel est ton motif chouchou du moment?

    Un peu comme des bébés, je les aime tous. Si je dois en choisir un, ce serait Milkshake aux fraises en ce moment. MAIS, mon préféré de tous les temps reste le Dino. Il est très représentatif de ce que j’aime, autant en design que le dinosaure lui-même. Ce motif a été inspiré par ma fille, elle est féminine, mais trip sur la même chose que les petits garçons. On voit rarement des motifs de Dino pour fille en magasin, mais au fond, tout le monde aime les dinosaures!

 

  1. Parle nous du processus de Mes amis imaginaires à Mai.love?

    Au départ, mes créations visaient les enfants 0-5 ans. La transition s’est fait à partir de l’engouement des clientes envers mes illustrations, pour ELLES. Je n’aurais pas pensé que les gemmes porteraient mes motifs de dinos, de licornes, mais la demande était bel et bien là!

    Mes clientes veulent exprimer leur personnalité à travers ce qu’elles font, leur mode de vie, ce qu’elles portes. Je dis elle, mais dans le font, c’est pour tout le monde! Quand Gaël Comtois est arrivé face à moi en me disant : «Bin j’en porte moi, des collants». Je ne m’y attendais pas puis, je me suis dis pourquoi pas. Pourquoi je ne pourrais pas pousser M.a.i plus loin. Je ne m’attendais pas à avoir un homme comme ambassadeur puis, pourquoi pas! Je ne l’échangerais pas, il porte bien la marque, tout prend son sens.

 

Mes amis imaginaires est devenue Mai.love et se spécialise maintenant dans le legging pour femme (ou pas!) active, ou pas!

   

  1. Qu’est-ce qui te remonte le moral les jours où ça ne va pas?

    Quand ça ne va pas, j’essaie de me recentrer en me demandant : Comment est-ce que je peux faire autrement?

    C’est une question simple, mais probablement le plus grand apprentissage que l’entrepreneuriat m’a apporté. La réponse ne vient pas toujours facilement, mais elle peut mener à des sorties de zone inattendues. J’adore les sorties de zone de confort!

 

  1. Quel est ton secret le mieux gardé? Attention, il ne le sera plus

    Je consulte une voyante une fois par année et j’aime ça! J’y crois, ça me fait un bien fou!

 

  1. Fais nous rire! Quelle est la plus grande bévue que tu as fait depuis que tu es en affaires?

    À part dire publiquement que je consulte une voyante? Farces à part, lors du dernier comité de Jeunes Volontaires, je me suis présentée au mauvais endroit, qui était à 30 minutes de route de l’endroit prévu. Bref, je suis arrivée en retard en lisant les instructions trop vite.

 

  1. Parle nous un peu plus de toi. En rafale, quel est ton activité sportive, ta série Netflix, ta chanson préférée du moment?

    Activité sportive : Le hicking
    J’ai pas Netfilx (Je suis plate de même haha) Je suis pas trop télé en fait.
    Chanson pref  du moment, j’en ai beaucoup : Mes albums de l’heure : J’adore Emile Bilodeau, Bernard Adamus, Safia Nolin, Aliocha, Geoffroy, Ruth B, Daniel Bélanger, José Gonzalez et même Justin bieber (Je l’assume!!)

Celle que j’aime en tout temps c’est Imagine (John Lennon)

 

  1. De quoi es-tu la plus fière?

    Ma fille, inévitablement la réponse de tous les parents! Mon entreprise, car elle est ma plus grande sortie de zone. Mais je suis aussi fière de ce qu’elle m’apporte, car je crois sincèrement être une meilleure personne depuis sa création.

 

  1. Quel est ton plus grand rêve?

    Honnêtement, le plus grand serait que mon entreprise m’amène à voyager. Le meilleur des 2 mondes, la passion et le voyage.

 

  1. Quelle citation ou expression t’inspire particulièrement?

    Une citation d’Eckart Tolle : «L’instant présent est le terrain de jeu où la vie se joue.»
    Cette citation est à la base de M.a.i, je la trouve saine et enjoué à la fois.

 

  1. À quoi peut-on s’attendre prochainement pour M.a.i?

    Plus de stabilité, de spécialisation, mais autant de folie!

 

Merci Caroline de t’être ouverte à nous. C’est un plaisir de collaborer et de partager avec toi l’essence de Mai.love

 

 

Pour ne rien manquer, abonnez-vous à l’infolettre ici : http://eepurl.com/cJMbSj

 

 

Tania Boucher

Maman de trois garçons, entrepreneure et fondatrice de Ma voix, ta voie, mon intention est d’aider les gens à ralentir pour s’accomplir. Je suis une grande rêveuse, une amoureuse du bien-être, des artisans québécois et du slowliving. Je crois que la vie passe trop vite pour se prendre au sérieux, c’est donc cet esprit que je souhaite transmettre via mes articles sur le blogue. www.taniaboucher.com